IMG_0553_LR (2)

 Tita Nzebi

Dès la création de ce blog, nous avons assumé notre éclectisme éditorial, refusant les clans, les chapelles. Nous croyons aux échanges, aux passerelles et n'acceptons pas les démarches sectaires. Nous avons décidé aussi d'assurer le suivi pour certains artistes chroniqués ici, régulièrement, interviewés, dont l'actualité concerts est mentionnée. Le spectacle vivant est important. Nous ne nions pas le streaming, le téléchargement, le disque, la carrière d'un artiste c'est un tout. Mais le spectacle vivant, c'est là que tout se joue. Et c'est une joie de voir, par exemple, que des artistes chroniqués en 2008 continuent envers et contre tout (ou avec tout) de ré-en-chanter le monde (clin d'oeil ici au site de référence 'Nos Enchanteurs'). Ces artistes qui durent, traversant des hauts, des bas, à la notoriété évolutive, forcent le respect, forcent notre respect.

 

Serge Ananou

  Serge Ananou

Dans ce contexte, défendre certains artistes, certains projets, c'est notre credo, une passion, avec sincérité. Nous avions consacré un article au spectacle désormais historique 'Une Aurore se lève' où des artistes gabonais aux styles variés se produisaient le 21 janvier 2017 au Café de la Danse, pour valoriser la diversité de la culture gabonaise et lutter contre la dictature d'Ali Bongo. Quatre artistes se produisaient, chacun durant un set de 20 minutes, devant une salle comble : Jearian, Tita Nzebi, Jann Halexander, François N'Gwa. L'événement fut abondamment relayé dans les médias, les web-médias, de Télérama à Gabon MediaTimes, sur des sites anglophones également et tout un public a pu découvrir la richesse incroyable du patrimoine musical gabonais, sa diversité. Avec notre modeste blog, nous nous en étions faits l'écho également.

Tita Nzebi revient sur la scène du Café de la Danse le 3 février 2018, nous sommes heureux de pouvoir en parler. Un nouveau spectacle intitulé sobrement, poétiquement 'Clair de lune' où il est question de chant, de danse et de contes. Et qui donne l'eau à la bouche par sa richesse : outre Tita Nzebi, on note la présence du chanteur guitariste virtuose béninois Serge Ananou et du chorégraphe ivoirien Alphonse Tierou qui a donné ses lettres de noblesse à la danse africaine et a su la sortir des clichés et autres caricatures. Ce spectacle complet remet les traditions africaines au goût du jour et nous atteint en plein cœur, touchant à l'universalité, et on se dit, encore une fois, que les parisiens sont privilégiés par rapport à nous, les provinciaux (c'est plus difficile de se déplacer). 'Clair de lune' s'annonce comme un spectacle rare, à ne pas manquer. 'Clair de lune' ou l'éloge du beau – il suffit de voir l'affiche sublime pour s'en convaincre. Oui il y a des artistes à la quête du beau, qui refusent l'abêtissement du public, qui refusent la facilité. Doit-on se taire, doit-on les 'taire' ? Non il faut en parler. Alors nous en parlons et nous vous encourageons vivement, vous nous connaissez maintenant, à y aller.

Clair de Lune

avec Tita Nzebi, Serge Ananou, Alphonse Tierou

le 3 février 2018 au Café de la Danse, Paris

Affiche Concert VF avec bandeau

Tita Nzebi / La caravane passe

SERGE ANANOU - OKOU OUNKO

 ALPHONSE TIEROU - LE PÈRE DE L'ALPHABET DE LA DANSE AFRICAINE

L.M