Il y a des moments fulgurants dans cette campagne. Poutou qui remet les pendules à l'heure face à Fillon et Le Pen. Macron qui abat la rumeur sur sa supposée homosexualité (comme si l'homosexualité selon ses détracteurs était un crime). Mais le moment qui nous a le plus émus, c'est la minute de silence de Mélenchon en l'honneur des migrants disparus en pleine mer. Peu importe ceux et celles qui parleront de calcul politique, nous n'y croyons pas un seul instant. A travers nos blogs 'Culture et Chanson' et 'Noirs et Métis de la Chanson', nous parcourons un éventail large de la culture francophone, d'un patrimoine francophone riche de ses diversités, complexités. Nous avons analysé les œuvres de chanteurs d'horizons très différents, parfois même de sensibilité politique très différentes (ce qui nous a été reproché) et que nous avons souvent interviewé, mais toujours avec ce souci de montrer justement la dimension universelle de la chanson en langue française, puisqu'il s'agit essentiellement de notre créneau.

Il y aurait quelque chose de profondément incohérent d'appeler à voter pour Marine Le Pen ou à s'abstenir. Ce serait incohérent, ce serait injuste. De plus, les électeurs de Mélenchon qui sont fiers de voter blanc, de s'abstenir, voire de voter contre Macron n'ont absolument pas compris le programme de Mélenchon, la pensée de Mélenchon, qu'on ne saurait mettre, contrairement à ce qu'ont voulu nous vendre la plupart des médias, au même niveau que les ténors du FN !

Nous n'estimons pas que Macron (malgré ses défauts) et Le Pen se valent. Nous ne pensons pas du tout que Macron puisse apporter quoique ce soit à la sauvegarde du patrimoine chanson en langue française (et en ce sens, ses prédécesseurs n'ont pas brillé là-dessus non plus, de Giscard à Hollande). Ce que nous savons : il est des pays y compris en Europe, où même des modestes blogs avec une relative liberté de ton sont censurés par les pouvoirs en place. En tête de liste, évidemment la Biélorussie, la Hongrie de Viktor Orban. Sur nos blogs, nous nous intéressons aussi bien aux artistes de pur divertissement (repos des neurones) qu'aux artistes plus difficiles d'accès, qui disent des choses qui ne caressent pas forcément la majorité dans le sens du poil. Cette liberté de ton, pour nos modestes blogs (j'insiste sur le mot modeste, même si nous sommes très sollicités), nous y tenons et forcément il y a là une dimension politique. Ce n'est certainement pas sous un parti d'ultra-droite/extrême-droite, appelez cela comme vous voulez, que nous la conserverons. Nous apportons donc, sans réel enthousiasme, mais sans regret, notre soutien entier à Macron. Bon. Une fois que c'est dit, à lui de se démerder.

Culture et Chanson
Noirs et Métis de la Chanson

N. B : nous ne censurerons pas les commentaires (sauf ceux à connotation raciste, homophobe, sexiste, discriminatoire ou diffamatoire) ET nous n'interviendrons pas dans les commentaires, ce qui est dit est dit.