Nougaro disait de lu dans les années 70 : il est l’Africain de la Chanson Française. Troubadour gabonais, doté d’un sens incroyablement harmonieux de la mélodie, il se fit connaître aux émissions de Mireille, en France, avec la sublime ballade Mon Pays (album Nandipo). Mélangeant le folk et la chanson, Pierre Akendengué fut un précurseur sur le continent africain, qui ne fut suivi que longtemps après par Salif Keita, le temps d’un disque produit par un label danois, Sosie, en 1997, les maisons de disques françaises estimant qu’un africain devait faire de la musique ‘africaine’…mais puisqu’on nous dit qu’il n’y a pas de préjugés en musique (tant que chacun reste à sa place…mais quelle place ?)

www.akendengue.com 

Luc Melmont

Pierre_20Akendengue