AleyNa // Ma France (Official Vidéo)

  

C'est la chanson du début de semaine qui fait le buzz, 1800 vues le lundi matin 7 janvier, le même jours à 22h51, plus de 8.000 vues, une centaine de commentaires sur facebook. Vous nous direz une chanson de plus sur le phénomène assez complexe et controversé des gilets jaunes ? Et bien pas vraiment. Aleyna, valeur rock du monde LGBT n'a pas peur de la confrontation. Elle parle des gilets jaunes tabassés par les forces de l'ordre ? Oui mais elle parle aussi des gilets jaunes d'extrême-droite et des anti-mariages pour tous homophobes à vomir qui font aussi partie de ce mouvement. Elle parle de la crise, elle parle de sa fatigue, fatigue totale de la France, de la société française, de la crispation dans l'air, des conflits. Le texte est fort très fort, on aurait pu craindre de la démagogie à la Indochine, il n'en est rien. Et les arrangements musicaux sont une véritable réussite. 

Charles Trenet - Douce France

 Et alors on songe à 'Douce France' de Charles Trenet, enregistrée en  1947. Et on écoute 'Ma France' d'Aleyna en 2019. Quand Charles Trenet chantait 'Douce France', c'était pour redonner courage aux prisonniers de guerre. En 2019, quand Aleyna chante 'Ma France', elle n'encourage personne. Elle pleure (son chant est presque un pleur) sur la France. On sent entre les lignes brisées de sa voix qu'elle voudrait aimer ce pays, mais qu'elle n'y arrive pas, qu'elle voudrait partir, mais pour aller où. Et alors une chanson de rock prend une tournure politique qui dépasse le stade pur du divertissement. 

 

Respect.

38923070_10156064528493995_8614483267854270464_n

 

 

 

 

 

 

 

La rédac