EuropeFlagCMYKcopie

 

Le Royaume-Uni a dit non à l'Union Européenne. D'une courte majorité, certes, mais le Brexit a été acté. Les eurosceptiques au début exultaient. Mais... les observateurs attentifs auront remarqué que les fanas de l'Euroscepticisme dans notre pays, font profil bas un peu plus chaque jour.

 Et pour cause : si le Brexit avec le recul, ne saurait être une surprise (compe tenu des relations qui ont toujours été compliquées entre le Royaume-Uni et l'U.E), le fait est que 48 pour cent des électeurs ont voté pour le maintien dans l'U.E. 48 % : c'est énorme. L'Angleterre dans sa majorité a dit OUI au Brexit : l'Ecosse et l'Irlande du Nord ont dit NON au Brexit. Avec des majorités écrasantes. 

Voilà que les eurosceptiques et tous ceux qui leur déroulaient le tapis rouge (des hommes politiques aux médias) découvrent qu'il existe des millions de gens qui aiment l'Union Européenne et se considèrent comme faisant partie de cette Europe fédéraliste tant honnie. Ces gens sont leurs frères, leurs sœurs, leurs enfants, leurs voisins... 

Certains commencent à dire que ceux qui votaient NON au Brexit sont de pauvres imbéciles manipulés qui auraient voté par peur : il va de soi qu'un eurosceptique n'est jamais manipulé par qui que ce soit, non, non, non c'est bien connu. Au moment où le Brexit était acté, certains mouvements politiques, de Marine Le Pen à François Asselineau en passant par Dupont-Aignan, ont voulu faire croire, la larme de crocodile à l'oeil, que c'était une victoire du peuple contre le méchant Bruxelles. Vous connaissez la rengaine : Ouh le méchant Bruxelles contre le brave peuple ! 

Sauf que la vérité est plus contrastée : une partie des élites anglaises a voté POUR le Brexit. Cette élite qui déteste Bruxelles et une tendance à l'harmonisation du droit du travail à l'échelle de l'U.E voyait d'un mauvais œil cette Union Européenne qui 'ose' mettre son bout de nez dans ses affaires. Boris Johnson et Nigel Farage ? C'est l'élite. L'élite démagogique, qui va dans le sens du vent. Pour sauvegarder ses intérêts. Nigel Farage veut montrer qu'il ne regrette rien, même si les médias pointent en avant désormais les mensonges qu'il a brandi pour inciter les gens à voter contre l'U.E. Et notre brave Boris : celui qui disait que Londres pourrait dérouler le tapis rouge aux Français pour les affaires...brave arroseur arrosé. Quelle belle ironie.

 Et voilà t-il pas que certains qui ont voté contre l'U.E doutent, regrettent, se rendent compte des conséquences. L'Ecosse veut se casser, l'Irlande du Nord aussi. Des millions de citoyens britanniques veulent obtenir la double-nationalité. Ce n'est pas parce que les Eurosceptiques gueulent le plus fort que ceux qui ne partagent pas leurs points de vue n'existent pas.

 Le Brexit est plutôt une bonne nouvelle. Depuis vendredi dernier, les médias n'ont jamais autant parlé d'Europe, de l'Union Européenne : ENFIN !!!!!!!! Dans les familles on en parle, au bistrot on en parle, sur les forums internet, on en parle encore plus et enfin, l'U.E apparaît dans toute sa complexité. Elle n'est ni le Diable en personne ni une dictature (avez-vous remarqué que ceux qui trouvent que l'U.E est une dictature sont étrangement très indulgents avec la Russie autoritaire et très silencieux sur la Corée du Nord ou la Biélorussie?). C'est une grosse machinerie qui nécessite un manoeuvrage collectif et habile. 

Certes cette Union ne fonctionne pas toujours aussi bien qu'on voudrait, il y a beaucoup à dire (soupir). Mais enfin, il est toujours plus facile de détruire une fourmilière que de la construire. Tout notre soutien et notre respect à ceux et celles qui ont voté NON au Brexit : ils ne sont pas plus cons que les autres, ils ne sont pas plus mous, ils ne sont pas plus riches ou plus intégrés et surtout ils ne sont pas moins légitimes que les eurosceptiques. Non : simplement, ils aiment l'Union Européenne. Tiens d'ailleurs, maintenant, certaines mauvaises langues leur ont trouvé un vilain surnom : les eurolâtres. 

Allons allons, et bien soit, soyons fiers d'être eurolâtres et faisons de notre mieux en tant que citoyens de l'U.E pour faire en sorte que celle-ci fonctionne un peu mieux, dans l'intérêt commun. Au lieu de la détruire comme certains voudraient.

 

L.M

 en savoir plus sur l'U.E

http://europa.eu/index_fr.htm 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_europ%C3%A9enne

 

Ma vieille Europe - FRANCE GALL

 

Noir Desir  : L' Europe ( des visages des figures )