On me demande parfois pourquoi je parle peu de Brassens, Leprest, Ferrat, voire Salvador sur mes blogs (Culture et Chanson, et Noirs et Métis de la Chanson Française). Pour une raison simple, je mets un point d'honneur à mettre en valeur au maximum les chanteurs et chanteuses encore de ce monde. Aussi lorsque je parle des concerts, j'encourage les internautes qui passent sur ce site à aller voir des artistes qui sillonnent encore les chemins périlleux de la chanson. Aux langues perfides qui ne comprennent pas (tant pis pour elles) mon besoin (devenu principe) de m'effacer derrière les artistes dont je parle, je précise que je refuse l'injonction à la 'transparence', mot un peu galvaudé ces dernières années. Je ne suis pas du tout l'attaché de presse, ni de Jean-Pierre Réginal, ni de Clémence Savelli, ni de Mireille Mathieu (je ne compte plus les messages qui me reprochent de trop parler de tel ou tel artiste). Ce blog m'appartient et je parle des artistes dont j'ai envie de parler, sans m'enfermer dans les dogmes, les querelles de chapelles et j'en passe. 

Une histoire familiale troublée, des soucis personnels font que j'actualise moins qu'avant ce blog, mais je me suis rendu compte de son utilité lorsque suite à une certaine période d'inactivité, certains internautes me demandaient ce que le blog devenait. Ce qui m'a touché, merci. 

J'insiste sur ce site sur l'importance d'aller voir des spectacles, des concerts : n'attendez pas qu'un de vos amis chante pour sortir. N'attendez pas les festivals gratuits ou les invitations. N'attendez pas les retransmissions sur internet, à la radio ou à la télé. Sortez. Oui c'est vrai, après une journée de boulot, après les soucis, c'est effectivement très facile de se dire : je rentre chez moi et basta. Et ? La vie sera t-elle meilleure ? Serez-vous vraiment reposé ? Oui le risque en sortant c'est d'être déçu. Mais vous pourriez tout aussi bien être déçu par ce que propose les chaînes télés. En sortant, vous contribuez à la vitalité du milieu culturel, cette vitalité que nous envient d'ailleurs beaucoup de pays. Pourtant cette vitalité est mise à mal. En province, nombre de structures ferment les unes après les autres. Restent les grandes villes, et encore. Alors, sortez, allez à la rencontre de ces artistes qui ne font pas forcément des Zenith, des Palais de Congrès, ils ont eux aussi des choses à vous dire, qui irriguent le flot d'humanité en chacun de nous. 

Le chanteur Frédéric Pagès est de ceux là. Présence rare, trop rare. Pourtant ce chanteur-monde, au langage flamboyant, aux musiques pleines de mystères devient une des personnalités incontournable pour qui s'intéresse à la chanson francophone. Lui, qui fut fervent admirateur de Claude Nougaro est devenu son pair, on peut le dire. 

L.M

Frédéric Pagès réuni Nougaro et Audiberti dans un concert avec la complicité de Xavier Desandre, Pascal Pallisco, Lionel Agenor et Gaëlle Cotte le dimanche 29 mars, à l'occasion des 50 ans de la disparition de Jacques Audiberti. 

Audiberti-Nougaro: le Poète connaît la musique. Un concert de Frédéric Pagès

 Entrée: 12€ en pré-vente

15€ le jour du concert
Membre de la Société Littéraire de la Poste: 10€
Jeunes de moins de 26 ans/chômeurs: 8€
Également en vente sur :
http://www.billetreduc.com/131704/evt.htm
Réalisation: Le Grand Babyl en partenariat avec la Société Littéraire de la Poste et l'Association des Amis de Jacques Audiberti

Studio Raspail - 216 boulevard Raspail, Paris 14e