13272870-0

 

          Chaque année voit débarquer sur les meubles encombrés des librairies, multiples biographies de chanteurs, connus ou pas. Parfois même ce sont des autobiographies. On a le choix entre l'ouvrage solennel du fan, la vie romancée par l'artiste lui-même ou encore 'le prétendu bouquin qui va faire des révélations sur les aspects sombres' d'un chanteur. Les recettes sont éculées, même si les artistes possèdent chacun une trajectoire singulière. Et puis le lecteur n'est pas dupe : il sait bien au fond que l'artiste le plus sincère de la galaxie reste 'un produit'. Mot déplaisant, peut-être plus dans certains courants que dans d'autres (la chanson, les 'musiques actuelles' alternatives). Ces ouvrages sont autant de bouquins qui, au final, ne font qu'ancrer davantage un artiste dans le paysage culturel dit 'marchand'. Attention, je ne reproche rien à personne – il faut parler avec des pincettes afin de ménager les gens, éviter les malentendus. Il s'agit de dresser ici un simple constat.  

            Ce qui est plus rare, surtout en chanson, c'est le point de vue d'un directeur de festival sur, justement, les artistes. Le point de vue de Pascal Nègre sur la crise du disque, je m'en contrefous à un point...mais là l'ouvrage Qui chante ce soir ? de Jean-Claude Barens, qui a dirigé pendant vingt années le festi'Val-de-Marne, qui a participé à l'éclosion de la très belle carrière de la chanteuse Véronique Pestel, qui a oeuvré pour que la chanson dans les années 90, retrouve le chemin des petites et moyennes villes françaises, là où le pouvoir socialiste trop souvent privilégiait le théâtre ou le rock, un peu la world music – la droite, elle ne faisait presque rien- ne peut pas laisser indifférent.           

            Il y a quelque chose de touchant, d'émouvant dans la démarche d'écriture. Et puis il y a l'envie bienvenue de l'auteur de mêler le vrai au 'faux'. Pas le factice, attention, mais l'imaginaire. Et après tout, quoi de plus logique quand on sait que l'acte fondateur d'un artiste c'est de réinventer le réel, le sublimer ? On ne peut qu'inviter le lecteur à déambuler dans les fragments biographiques (presque) imaginaires de Jean-Claude Barens.

LUC MELMONT

Jean-Claude Barens

Qui chante ce soir ?

Fragments biographiques presque imaginaires

Photographies de Francis Vernhet

22 euros

Chèques à l’ordre de Productions jcbarens

Productions jcbarens - Chassagne - F-16410 Fouquebrune - jcbarens@orange.fr

http://www.productionsjcbarens.fr