115177542

 

            Qu'est-ce qui fait qu'un(e) artiste se trouve un public ? Le talent ? Les moyens mis en œuvre ? Une bonne organisation ? Ou le hasard ? Tout cela, un peu comme une sorte d'alchimie ? En tout cas, il ressort qu'il n'y a pas de recette miracle. 

            Le 1er janvier 1982, la chanteuse comédienne Estella Blain mettait fin à ses jours sur une plage. Elle avait confié dans les années 60 aux journalistes vouloir atteindre les hautes marches. On peut penser qu'elle vivait mal, trop mal son sentiment d'échec pour continuer à vivre. On peut supposer qu'il y a d'autres raisons aussi. Mais le sentiment d'échec semble avoir joué un rôle déterminant. Pourtant le talent elle l'avait. Une belle voix d'interprète, elle l'avait. Ses textes étaient plutôt bien écrits. La beauté, elle l'avait. Mais peut-être il y avait déjà trop de blondes dans le show-biz ? Dalida, Sylvie Vartan, Bardot, Deneuve, Véronique Sanson, France Gall, Jeanne Moreau, Alice Dona, Mireille Darc...l'aura ? Elle l'avait. Le talent, l'aura, la beauté n'ont pas suffi à installer durablement Estella Blain dans le paysage musical, y compris de façon confidentielle. Son 'après-vie' ne fut pas même 'profitable'. Orlando a pu continuer d'entretenir la mémoire de sa sœur Dalida, par exemple (une autre chanteuse blonde qui a mis fin à ses jours, malgré le succès immense, le respect, l'amour de millions de gens...comme quoi...). Il n'y eut pas d'Orlando pour Estella Blain. Et tant d'autres, sans aucun doute.

            Alors quoi ? Et bien alors rien. Ou si peu. Mais c'est déjà  beaucoup : il reste des chansons publiées en ligne par des aficionados rares, isolés. Et on peut dire merci à internet, qui permet de redécouvrir des artistes intéressants et un peu trop vite oubliés.

 

Luc Melmont

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Estella_Blain

 

---Estella Blain (1964)--"" il ne faut pas que l"amour se meure""

player" width="480" height="270">

Dailymotion video