SAVELLI

 

           Avec la 'crise', les gens, paraît-il, partent moins en vacances. Bon d'accord. Du coup, certains ont plus de chance que d'autres. Si vous habitez la Ferté-Bernard, par exemple, et que vous aimez la chanson française, il n'y a pas grand chose et c'est assez frustrant. Les parisiens, eux, ont de la chance. Jours fériés ou pas, Paris reste une ville vivante. Et chaque jour compte son lot de récitals, de shows, de pièces de théâtres, de vernissages etc.

             Les parisiens ont encore plus de chance puisqu'ils vont profiter du retour de la chanteuse Clémence Savelli, le 29 mai. Sur ce blog, nous avons eu le plaisir d'évoquer plusieurs fois son travail, et oui nous l'aimons bien. En fait, non, nous l'aimons même beaucoup ! Il a souvent été dit d'elle qu'elle est la Léo Ferré féminine, une héritière de Barbara, voire d'Anne Sylvestre. Mais retenez surtout qu'elle est avant tout elle-même,  vraiment à part, ce qui est une prouesse dans une production chanson française actuelle un peu terne, qui manque souvent de passion, de flamboyance- de transcendance. Clémence Savelli ose chanter, jusqu'à l'excès, on sent que c'est sa vie, son destin. Si bien que lorsqu'un journaliste dit 'elle a tout d'une grande', l'envie me prend de rectifier : non, c'est une grande. Il serait peut-être temps que les médias soient plus nombreux à s'en rendre compte, plus efficaces pour réagir. En attendant, le public, lui, pourra l'apprécier, la (re)découvrir sur la scène du Bateau Daphné jeudi prochain, car chaque concert de la chanteuse Clémence Savelli est un événement.

 Luc Melmont

Réservations ouvertes sur le site billetreduc.com

Site officiel de la chanteuse : http://www.vivaarte.com/clemence

AFFICHE