00b

01

01b

01c

01f

 

Je me consacre un peu moins, comme l'ont fait remarquer des internautes, à ce blog. Comme je l'ai expliqué en off, je me demande si je n'ai pas fait le tour. Et pourtant je comprends l'intérêt d'un tel blog, si je lis certains messages, ce blog plus ou moins régulièrement réactualisé a sa petite, modeste utilité. Je reçois régulièrement les sollicitations d'attachés de presses, de labels, parfois même des maisons de disques assez importantes. Je couvre parfois l'actualité, parfois je relate sur la durée le travail de certains artistes, je m'attache à la chanson, à la variété et parfois j'aime à réfléchir, et faire réfléchir sur des artistes, des œuvres qui ne sont pas forcément 'au goût du jour'. 

De façon simpliste : lorsqu'on évoque les femmes françaises qui chantent ce qu'elles écrivent (paroles et/ou musiques), dans l'histoire de la chanson, évidemment : Barbara, Anne Sylvestre, Véronique Sanson, Françoise Hardy, Mylene Farmer, Zazie. Certes d'autres apparurent avant elles : Nicole Louvier, Marie-José Neuville, Mick Micheyl. Mais Barbara et Anne Sylvestre eurent finalement très tôt une reconnaissance critique et publique et même si la seconde affronta une traversée du désert de 1969 à 1971, elle sut très vite remonter la pente, malgré l'indifférence courtoise ou hostile des médias pendant longtemps. Véronique Sanson inaugura à merveille les années 70. Françoise Hardy sut dépasser la mode yéyés et se faire une image internationale. Et les autres ? Allez, évoquons Alice Dona, merveilleuse parolière, chanteuse moins convaincante, le charme troublant de Marie Laforêt, mais ça se complique, elle ne chante presque plus et beaucoup considèrent qu'elle a gâché son talent. Marie-Paule Belle tourne surtout depuis des années avec ses reprises de Barbara, malgré une qualité de plume personnelle originale et posée. Zazie a accompagné les amours naissants dans les années 90 dans la société française. Mylene Farmer est hors-catégorie par sa dimension de pop-star internationale et d'unique pop-star européenne comparable à Madonna, Lady Gaga ou dans un genre plus sage Céline Dion. 

Je serais bien peu honnête si je ne parlais pas de la gouaille (un peu forcée) de Juliette, de l'élégance de la pianiste Véronique Pestel, des tourments de Jeanne Cherhal, de la désinvolture délicieuse de Clarika. Dans les nouvelles générations, beaucoup de disques paraissent, des chanteuses sans faire de vagues immenses construisent une relation forte avec des publics réduits mais fidèles, quasi exclusifs, dans des genres très différents, notamment à travers les concerts : Camille, Daphné, Rose, Agnès Bihl, Clémence Savelli, Emilie Marsh, Gaëlle Vignaux. Elles ont du talent, elles ont un courage fou aussi qui force l'admiration. Mais elles bénéficient d'une époque relativement plus ouverte aux femmes qui écrivent et composent. Dans les années 60,70, nombreuses furent les femmes qui firent des choses vraiment intéressantes mais qui furent éclipsés pour le simple fait ...d'être femmes, ne nous voilons pas la face. Vous souvenez-vous de Lise Médini ? Claire ? Chantal Grimm ? Eva ? Gribouille ? Annkrist ? D'ailleurs pour s'en souvenir, encore faudrait-il les connaître. Les connaissez-vous ? 

Alors je veux juste évoquer Anne Vanderlove. L'oeil perçant de la belle Anne Vanderlove, chanteuse française aux origines néerlandaises. Voix cristalline, monde de brumes. Elle aurait pu être icône, quelque chose n'a pas eu lieu. Et pourtant elle a laissé au patrimoine francophone l'une des plus belles chansons du siècle dernier : Ballade en novembre. Malgré les coups durs, elle a toujours chanté, celle qui fut surnommée à ses débuts la Joan Baez française a continué. Elle pourrait être un exemple pour les artistes en herbe. L'amour, la mer, les racines sont des thèmes qui reviennent souvent chez elle. Elle est hors-temps, hors-siècle. Mais elle est là, avec la générosité qui est la sienne, et un talent précieux. 

Son site officiel : http://annevanderlove.eu

Sa page wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Vanderlove 

Luc Melmont

 

03

 

04

 

06c2

 

10