R_ginal_2009_2Qu'est-ce que la chanson française ? C'est aussi bien le Père Duval que Brassens. C'est l'humilité d'un Romain Didier face à l'autosatisfaction apparente d'un François Corbier qui débarque dans les fnacs pour y faire des show-cases en prenant de haut (d'après plusieurs témoignages) les vendeurs et vendeuses qui ont l'outrecuidance de ne pas savoir qui il est. C'est Cora Vaucaire, c'est Juliette Gréco. C'est Juliette. C'est Barbara ou Anne Sylvestre. C'est Mano Solo ou Jean-Louis Murat. C'est Jean-Pierre Suc qui se suicida parce qu'il ne connaissait pas le succès, c'est Marc Aryan qui mourut auréolé de succès. Mais peu importe, car des deux artistes, bien différents l'un de l'autre, presque personne ne s'en souvient maintenant. Parce que chanson ne rime pas avec succès, Chanson ne rime pas avec people. Chanson ne rime pas avec 'les honneurs'. Chanson rime avec ...chanson.

 

Notre époque n'est pas plus dramatique que les époques précédentes : il y a les gens qui se précipitent par milliers à un concert parce que l'artiste qui se produit, est à la mode, qu'il est présent dans Télérama, qu'il participe au Téléthon et passe chez Drucker le dimanche. Ces gens-là ne s'intéresseront jamais à Jean-Pierre Réginal, à quelques exceptions près. C'est triste, mais il ne faut pas s'en étonner. Ces gens-là, potentiel public, ne supporte pas l'idée qu'un chanteur vit pour la Chanson, par la Chanson sans forcément vouloir atteindre les cimes de l'hypermédiatisation. Non que Jean-Pierre Réginal n'aurait pas voulu être une star, et là je ne fais que supposer. D'ailleurs star est un concept, un trip et n'importe qui peut se prendre pour une Star. Mais hélas, j'ai fait écouter à des amoureux de la Chanson un disque de Jean-Pierre Réginal en l'occurence le nouveau, Fragile Accalmie, en choisissant délibérément de leur faire écouter la superbe Correspondance, teintée d'une mélancolie toute brésilienne. Les questions des auditeurs (ils étaient 2) furent plutôt agressives : qui c'est celui-là ? Il est connu ? Comment cela se fait qu'il chante et qu'il passe pas à la télé ? Pourquoi on ne le trouve pas sur internet ? Il y a aussi l'argument choc : c'est démodé. Pourtant, en fermant les yeux, la sonorité, la couleur musicale Réginal évoque aussi Nougaro...mais Nougaro, ce n'est pas démodé, hein ? Et puis c'est pas pareil...

R_ginal_2009_4


Jean-Pierre Réginal existe t-il vraiment ? Oui. Peut-on empêcher des gens d'en douter ? Non. Dois-je en parler ? Pas forcément. Mais lorsque j'entends d'aussi belles chansons, lorsqu'on lit qu'il a travaillé avec François Rauber qui avait beaucoup d'estime pour lui, lorsqu'on apprend qu'il fit les premières parties de Cora Vaucaire, lorsque je vois que mes confrères amoureux de chansons, pour la plupart ignorent ce talent présent dans la chanson francophone depuis les années 60 (exception faite de Michel Lagarde, du site 3-2-1 Chanson), alors il m'est difficile de rester les bras croisés. Malgré de longues années de carrière en France, au Danemark, en Allemagne (où il est peu plus connu, de Sarrebrück au nord de l'Allemagne, en passant par Bonn), il est bien moins connu que des jeunes chanteurs indépendants qui débarquent ou ont débarqué récemment. De même, il est peu interprété-je disais pas du tout mais mea culpa, son fidèle et bosseur attaché de presse, Gérard Lôo, me rappela qu'il ya quelques interprètes, rares : Annie Cordy (!), dans les années 70, Gérard Verschere, feu Jacques Florian, Jann Halexander(mais semble t-il, pas de reprises commercialisées). Par son existence même, Jean-Pierre Réginal dérange : profanes et mélomanes mêlés...

R_ginal_2009_3

Pourtant le public est là. Sûrement pas des fanatiques comme il y en a pour Michel Sardou ou l'autre chanteur estampillé chanteur national. Les mots s'en vont fut un joli petit succès dans les années 70. Quelques passages télés, radios. Pas assez pour un chanteur qui, sans le savoir, a naturellement dépassé le talent, l'aura d'autres artistes pleins de talent, d'Henri Tachan à Gilbert Lafaille en passant par Leny Escudero ou Anne Vanderlove, des artistes dont on a trop vite dit qu'il fallait compter avec eux. L'ennui...c'est que probablement Jean-Pierre Réginal est arrivé trop tard. En fin de ligne. Trop tard après Anne Sylvestre et Georges Moustaki. On pourra aussi écrire mille et une  autresraisons (pas assez mégalo? Trop humble etc)...


Il faut espérer aussi le voir davantage sur le média Internet, qui n'est plus un média de pauvres, un ersatz de télévision, mais un média incontournable, incontestable. Est-ce un parti-pris de lui consacrer un nouvel article et une interview ? Peut-être. Faut-il attendre encore longtemps pour que le plein succès arrive pour ce grand parmi les grands ? Sans doute. En même temps, l'essentiel ce sont ses chansons et ce qu'elles nous apportent. Et je le conseille, une fois : achetez et écouter Fragile Accalmie et surtout s'il passe près de chez vous, allez le voir sur scène, où dit-on ses récitals sont de purs moments de bonheur.

http://www.chanson-net.com/jpreginal/index.htm

 CONTACT SCENE - RELATION PRESSE - DISCOGRAPHIE :
C/O Gérard LÔO - 03 86 69 24 41 - 06 22 10 49 21 - gerard@jpreginal.com
 

www.myspace.com/jeanpierrereginal 


Luc Melmont