N.B : aux amateurs de "Chanson Française", avant de pousser des cris, sachez que j'aborde aussi la variété française, la peinture, le cinéma...

sylvainyardin

La simplicité d’un disque, la simplicité d’un chanteur marseillais

…Ce n’est pas encore une voix juste, mais il y a la justesse et la cohérence d’un univers fragile. Un homme jeune, frôlant l’impudeur quand il chante ou quand il parle, qu’il s’agisse de son répertoire ou de celui des autres.  Sylvain Yardin ne minaude pas. Le vocabulaire est peu riche, peu varié, mais va droit au but. Le chanteur Leny Escudero confessait volontiers qu’il n’utilisait que 300 mots dans l’ensemble de son répertoire. Après tout, à bas les fioritures !

Le risque de la simplicité, c’est de frôler l’amateurisme. Ce qui n’est pas le cas de Sylvain Yardin, peut-être aussi parce qu’il porte un fardeau personnel et n’attend pas de plaire à tout le monde, de gala en gala, l’artiste est rôdé à l’exercice depuis des années. Dans le fond il est plutôt étonnant que cet album si personnel sorte de façon aussi tardive. Car c’est un jeune homme qui s’expose : sur internet, à la télé (France 5, sur le thème du piercing). C’est un homme à l’identité riche. Il est aussi le reflet d’une variété française qui s’est démocratisée. Pour le meilleur et pour le pire, mais il était temps que l’expression musicale soit accessible au plus grand nombre et ne soit pas le terrain de chasse gardé de majors, labels se targuant d’un certain prestige, journalistes du haut de leur chair  ou de nostalgiques du « c’était mieux avant, tout est nul maintenant » ou encore de gens qui se font des fois une trop haute idée de la chanson ou de la variété.

Peut-être que la qualité n’est pas toujours entièrement au rendez-vous mais la sincérité de nombreux artistes est là. On mesure cette qualité aussi à la détermination d’un chanteur, de sa durée. Internet est une redoutable foire aux illusions. Combien d’artistes dilettantes sont restés sur le carreau, croyant qu’il suffisait de mettre ses œuvres en ligne pour être connu, reconnu, aimés, appréciés ? Sylvain Yardin revient de la Foire aux illusions et nous livre Marseille dans le brouillard. L’album, d'une étrange beauté, d’un chanteur qui a encore des comptes à régler avec l’enfance (L’Idylle Atroce), qui à travers des chansons aériennes, solaires même parfois, affronte la Mort, la peur de la mort, l’angoisse. Heureusement, l’amour est là fragile caché dans cette ville qui lui est sienne, qu’il chante dans l’ouverture de l’album, cette ville, Marseille noyée dans le brouillard. Un brouillard où il cherche l’Autre, l‘Amour. Voici un album qui a l’audace d’exister, troublant, générant parfois le malaise. De la variété OMNI -Objet Musical Non Identitfié.

Marseille dans le brouillard est un disque à mi-chemin entre la chanson d’art et d’essai et la variété. Et aussi la porte d’entrée grande ouverte, officielle de Sylvain Yardin dans la jungle des artistes.

Luc Melmont

Sylvain_Yardin_par_Bonnenfant_2

Entretien avec Sylvain Yardin

- Bonjour Sylvain Yardin, je me trompe si je dis que vous êtes dans le milieu de la musique et du  show depuis quelques années ?

Bonjour Luc, non vous vous trompez pas, je suis bien en effet dans le milieu artistique depuis quelques années...Tout a commencé tres jeune, lorsqu'avec mon frere nous avons formé un groupe de chante et de danse, nous nous sommes alors produit dans plusieurs maisons de retraite...Quelques années plus tard, j'ai décidé de reprendre le chemin de l'écriture et de la scene. Je suis alors parti jusqu'en Belgique pour faire la premiere partie d'un artiste transformiste et a mon retour sur Marseille, je me suis investi de plus en plus a cette passion.

- J'ai entendu parler de vous avec la chanteuse Robert, à qui vous consacriez un site (une chanteuse que j'ai découvert avec la reprise de sa chanson l'Appel de la Succube par Jann Halexander qui vous a écrit une musique, le monde est petit!), il semble que c'était une belle passion, cette passion est-elle toujours brûlante?

Cette passion est toujours aussi brulante et intense... Je vais voir RoBERT en concert privé le 3 Octobre et le 27 Mars a L'Olympia...C'est une chanteuse que j'admire beaucoup par sa détermination, son écriture mais surtout cette facon d'interpretée ses chansons

Souhaitez-vous être considéré comme un fils spirituel de ces chanteuses françaises décalées comme Robert, Mylene Farmer ?

Je ne penses pas être un chanteur décalé mais un artiste aux textes déchirés. De là a me considérer comme un fils spirituel, je suis bien loin de tout ça, je crois... Je demande pas d'avoir la carriere a la Mylene, mais avoir le meme parcours que RoBERT me réjouirait.

- Et que ressentez-vous pour l'univers de Jann Halexander ?

Je suis un grand fan. J'aime beaucoup ces mots et maux... ce mélange de théme et un univers Magistralement authentique... Si sincerement, je n'aimais pas ce qu'il fait, je me serais jamais aventuré dans cet aventure avec lui.

- J'aime votre voix, votre sincérité, votre énergie sur scène, une énergie étrangement innocente, on sent une fragilité et une sorte de douce naïveté qui me séduit : le monde des requins du Show-Biz ne vous fait pas peur ?

S'il me ferait peur, je m'investirais pas dans ce milieu si on peux dire... Je sais que j'ai une voix atypique, un univers particulier, soit ca passe ou soit ca casse... Mais je resterais toujours celui que je suis, une personne remplie de passion, de but, de rêve et d'espérance...

- Que signifie pour vous l'acte de chanter ?

Ressentir et transmettre toutes sortes d'émotions. Le but de chaque chanteur.

- Ce nouvel album, l'avez-vous fait pour être connu ?

Non loin de là, mais être reconnu. Je suis un artiste qui aime l'intimité et la simplicité..

- Comment se déroule la genèse de ce bel album?

Comme dejà dit, cela fait plusieurs années que j'écris des textes, que je les interpretes et les ressentes, il était temps pour moi de mettre mes "ébauches" au propre... c'est a travers cet album aux multiples sujets que j'ai souhaité donner naissance a mon rêve. Apres plusieurs mois de travail intensif du coté de Jann Halexander pour la musique et moi pour poser ma voix dessus, c'est dans quelques semaines que je vais pouvoir donner vie a "Marseille dans le brouillard".

- Quels sont les artistes actuels que vous aimez, les styles musicaux ?

Actuellement j'écoute beaucoup Dalida, Mylene Farmer, RoBERT, Ysa Ferrer et Jeanne Mas, pour moi ce sont des chanteuses avec des textes, une histoire, un vécu surement...Mais un univers qui me touche enormement

- Pourquoi ce titre Marseille dans le brouillard, une des plus réussies du disque ?

Je ne dirais pas que c'est une des plus réussies du disque car pour moi elles sont toutes au même niveau. Ce titre est une référence et un hommage a la ville qui a fait que tout a reellement commencer pour moi. Mais "Marseille dans le brouillard" a un double sens. Marseille, ville de soleil et de la chaleur n'est jamais dans le brouillard c'est un paradoxe avec mon univers et ma vie.

- Vous êtes attaché à cette ville ? Pourquoi y rester (surtout quand on sait que hélas trop de choses artistiques se déroulent à Paris)?

Je suis attaché a aucune ville en particulier. C'est à Marseille que j'ai commencé a écrire, a vivre mes émotions, a ressentir des sentiments, a vivre mes chansons, donc forcement il y a quand meme une attache a cet endroit...
Peut être qu'un jour ou je changerais de ville, m'inpirait dans un autre lieu, on ne sait pas ce qui est fait demain. Je vie au jour le jour...

- L'Idylle atroce, est-ce du vécu ?

C'est vrai que l'on pourrait croire que c'est du vécu suite a l'intensité et la force du texte mais non je n'ai pas vécu cet ignoble acte... J'ai voulu écrire et essayer de comprendre ce que l'on pouvait ressentir en faisant cet acte, et pourquoi le faire...et c'est tres etouffant !!! Je ne regrettes pas du tout d'avoir donner naissance à "L'Idylle Atroce" même si je sais que je risque d'avoir de sacré retomber sur cette chanson, moi jeune homme de 24 ans, ecrivant et interpretant une chanson sur la pédophile, c'est quand meme un poids et du courage...


- Cet album est à la fois solaire et désabusé : avez-vous peur de la Mort ?

Peur de la Mort, non je n'en ai pas peur... au contraire elle m'attire... Je ne dis pas que je suis suicidaire ou que j'ai envie de passer a l'acte pour aller de l'autre coté mais c'est le fonctionnement de l'être humain : on naît, on vit des emotions, on construire sa vie, puis un jour on disparait ; on meurt... autant laisser un souvenir de nous derriere..

Merci pour cet interview aux questions tres interessantes...Jai pris un reel plaisir d'y répondre.


www.sylvainyardin-officiel.fr (site qui s'ouvrira courant novembre)
www.myspace.com/sylvainyardinofficiel ( Marseille )
http://sylvain-yardin.skyblog.com

Disque Marseille dans le brouillard - sortie officielle le 16 décembre 2009

Une production Trilogie Halexander- Contact Management/Boutique Jeff Bonnenfant/delachansonfrancaise2007@yahoo.fr

Points de vente : Concerts, Ebay, priceminister, site officiel.